AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Larmes d'une soeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Les Larmes d'une soeur.    Jeu 19 Juil - 11:28

Après l'episode de la tarte d'abord très drole, tout avait si mal tourné. Des discutions qui avaient suivi en etait ressorti pour Heloise, dont le concept frère/ Demi frère, Fils/ Beau fils etait totalement obscur. Le fait que son frère Arthur, ne voulait plus de sa maman et de ce fait d'elle, l'avait completement aneanti. Le coeur fendu, les larmes d'une petite fille de quasi 5 ans, ce sentiment que son heros ne l'aimait plus. Tout cela fit que la petite sortit du castel sans avoir retrouvé sa Mère pour se faire consoler, pour courir sous la pluie, elle s'en moquait bien, elle ne voulait plus les voir ni l'un ni l'autre, et encore plus pleurer toute seule a la lisière de la foret.

Pourquoi Arthur ne l'aimait plus? pourtant elle n'avait pas mangé sa tarte. Pourtant elle aimait son grand frère, Peut-etre qu'elle le reveillait trop tot le midi? Peut-etre qu'il en avait assez de la voir toujours derrière lui ? Peut-etre parce que il etait grand,et quand on est grand on aime plus les petits? Peut-etre que.. Les larmes reprenant le dessus, rien n'allait plus. Elle voulait qu'Arthur reste son frère, elle voulait que sa maman reste sa maman, elle voulait que tous soit la et qu'ils arretent de se disputer. Pourquoi les grands disent de mechante chose? Pourquoi..

Trempée jusqu'aux os, Heloise pleurait toujours, et elle n'avait pas l'intention d'arreter. C'etait trop injuste tout ca, vraiment trop. Serrant le poupon de chiffon contre elle, laissant l'eau couler et defaire les boucles de ses cheveux, laissant sa robe devenir toute mouillée, elle restait la, assise dans ce qui commencait a devenir de la boue. Sa respiration etait saccadée de trèèès gros sanglots qui remontaient de plus en plus. Pourquoi personne ne l'aimait? pourquoi meme maman etait partie sans la prendre dans ses bras ? Pourquoi? elle avait rien fait elle. Elle allait meme donner le dernier bout de tarte a Arthur parce qu'il avait faim.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Jeu 19 Juil - 12:58

[Pendant ce temps, dans la chambre de Constance… Château de Souvigny...]

Elle avait marché de couloirs en couloirs, d’ailes en ailes… Comme envoutée… Elle entra dans la chambre vide de Constance… Tout était à sa place… Le lit était fait… Les draps sentant encore les essences de roses et de lilas… Les jouets bien disposés aux quatre coins de la pièce… Pas un grain de poussière sur le plancher… Elle avança vers la fenêtre… Les larmes avaient fini de ruisseler… Elle avait su se calmer… Prise de remord… Le cœur la tenaillant telle une pince de forgeron… Il faudra qu’ils se parlent plus calmement assurément… Arthur avait grandi… Elle qui ne voulait pas se voir vieillir… Alors le voir à travers les autres je ne vous en parle même pas… Elle ouvrit la fenêtre…

Dehors le vent soufflait à vive allure annonçant la pluie sur les terres de Souvigny… Ce qui ne tarda pas… Un courant d’air fit claquer la porte… Laure sursauta aussitôt cela lui rappeler d’affreux souvenirs alors qu’elle n’était qu’une enfant de l’âge d’Héloïse et ces souvenirs la hantait encore parfois… Quand le temps se met à gronder, quand la chaleur est pesante… Quand la tension est palpable… Une de ces journées de Juillet ! Mais au final elle adorait, savourer l’odeur de la pluie tombant sur la terre sèche, les oiseaux volant dans tous les sens pour trouver un abri de fortune, l’agitation des paysans… Elle voulut aller dehors et courir… Courir aussi loin que ses jambes lui aurait permis… Mais ne fit rien et resta-la… Admirative de la nature en colère… Bientôt le tonnerre entra sur scène… Cela n’annonce rien de bon… Les éclairs aussi bruyant qu’éblouissant… Puis la porte s’ouvre furtivement… Laure quitte son point de vue et se retourne… C’est Charlotte… Arfff ça va… Houlà elle a l’air inquiète … Pour sure elle va me sermonner pour mon attitude d’avec Arthur ! Mais non elle ne dit mot… Regardant autour d’elle comme si elle avait perdu quelque chose… Et à en juger son état cela devait être quelque chose de bien précieux ! Battement de cils !


Tu as perdu quelque chose Charlotte ?!

Votre grâce c’est Horrible ! Voilà près d’une heure que je parcoure le château à la recherche de votre fille mais je n’arrive pas à la trouver !

Vraiment, as-tu été voir dans sa chambre ou dans le bureau de son père… Elle doit surement être dans le coin à faire une bêtise avec son frère ! Ne t’inquiète pas

Non Laure vous n’y êtes pas… Arthur est avec le Duc dans la salle à manger…

Ne t’inquiètes pas ainsi elle ne s’est tout de même pas volatilisée !

Les deux femmes quittèrent la chambre et partirent à la recherche du trésor inestimable… Prenant soin de fouiller chaque pièce de l’aile que la petite fréquentait habituellement, l’interdisant de s’aventurer seule dans les autres… Son prénom fut répété au moins une centaine de fois…

Héloïse… Héloïse… Trésor! … Héloise~Victoire !... Ma fille !

Aucun sont ne vint en retour… Cela devenait de plus en plus étrange… Autant que le temps qui noircissait, une accalmie… Puis un orage des plus violents… Pour peu ça en aurait fait péter le disjoncteur oui enfin si on avait déjà inventé l’électricité et que Souvigny l’avait installé… Fin bref c’est pour vous dire la violence de la tempête naissante … Arrivées au rez-de-chaussée … Les deux femmes se regardèrent encore plus inquiète… Non pas dehors ! Pas par ce temps ! Laure s’empressa d’ouvrir des portes donnant sur l’extérieur du château… Impossible elles sont toutes verrouillées de l’intérieur … L’azur qui se pose vers une porte dont le verrou semble tiré… Elle s’approche d’un pas assuré… Non pas ça… Je me sens défaillir… Elle la tire furtivement et son regard et immédiatement attiré par un ruban de soie bleue posé sur le pavé… Les yeux qui s’écarquillent… Le cœur battant la chamade… Elle se retourna…

Charlotte !!! Cours prévenir le Duc que la petite a disparu !!! Elle est en dehors du château !!

La femme s’exécuta et prit la direction de la salle à manger ou elle avait croisé le duo des Troy… Laure se regarda… Ainsi vêtue elle allait attraper la mort… Bon je vous mets une représentation de sa tenue du jour !



Mais pas de question à se poser… Pas pour ses enfants ! Alors que le château était en ébullition… On pouvait entendre…

A la garde !!!! Faites immédiatement baisser la herse !!

La petite a disparu… Elle a pt’et été enlevée !!! Prenez vos fourches et allons à sa recherche !

Allons-y !!!

Bientôt Laure n’entendit plus aucun son provenant du château… Partie à vive allure dans les jardins de Souvigny !!!

Héloïse !!!!

La pluie commençant à la noyer jusqu’aux os… Oh purée ça fait frais quand même ! L’eau défrisant bientôt ses blondes boucles… Plus de poudre sur le visage… La robe devenant de plus en plus lourde au fil de pas dans les flaques… De plus en plus sale aussi… La voilà boueuse jusqu’aux mollets… Elle soulève les tissus tant bien que mal… Il ne faut pas non plus violer la décence et l’éthique… Elle court… Court… Aussi vite que possible… Bientôt un point de côté fait son apparition… Ralentissant… Elle perd de son endurance… Assurément…

HELOISEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et plus elle court plus elle se rapproche de la cabane… Vide... A quelques pas seulement du bois… Près des étangs… Non horrible pensée en voyant le plan d’eau… Non !!! Soudain elle croit apercevoir une chose flotter… Ni une ni deux elle commence à descendre dans l’eau… Les rives boueuses, elle glisse et se retrouve bientôt les cuisses immergées instantanément …

Oh mon dieu… ourfff… Héloïse !!!

Saisissant l’étoffe de sa crainte, il ne s’agit que d’une vulgaire toile de jute qui a du s’envoler et finir sa course ici ! Elle remonte la berge en se hissant tant bien que mal… Cette fois elle est boueuse jusqu’au visage… La pluie lui rincerait au moins la peau mais ça n’est que le cadet de ses soucis pour l’heure… Elle continue sa quête… Mais cette fois en marchant… Ne pensant pas à son état de santé… Elle continue…

HELOISEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE réponds moi pour l’amour de dieu !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Ven 27 Juil - 12:12

< L'indifférence te tue à petit feu. >

Elle etait la depuis un long moment a pleurer ainsi, sentant son coeur se briser au fur et a mesure du temps. Personne ne semblait s'inquièter pour elle. Seul le silence semblait etre son compagnon . Elle avait esperé que tous viennent, que tous se reconcillient en la voyant si triste, qu'on lui dise simplement qu'on l'aimait et qu'on la voulait encore pour fille et comme soeur. La pluie avait redoublée. Malgré tout, elle allait rentrer, maman gronderait sans doute de la voir mouillée et sale, mais peut-etre qu'elle l'aimerait encore?

Se relevant de sa mare de boue, elle allait retraverser le parc mais un eclair et un gros boum la firent reculer un peu plus sous les arbres. Si il y avait bien une chose dont elle avait peur, mis a part les monstres, c'etait bel et bien des orages. Se blottissant a pied d'un arbre, elle resta la, sans un mot, attendant que le mauvais temps passe, ou bien qu'on vienne la chercher.


L'orage de plus en plus fort la faisait sursauter, personne n'etait la, une bonne lecon a apprendre.. personne ne s’inquiète pour toi si tu disparais. mais au loin une voix.


HELOISEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE réponds moi pour l’amour de dieu !!!!

Cette voix.. relevant la tete en sniffant un peu plus, elle sortit de son coin

Momannnn

Elle s'essuya le visage, allant dans le sens ou elle avait entendu crier.Maman etait la, la seule a l'avoir cherché,; puisque visiblement elle ne voyait ni arthur, ni papa . Elle s'avanca toute penaude, fatiguée , usée, par tout ca. Tendant les bras vers elle, elle s’agrippa a sa robe sale, pleurant tout ce qu'elle pouvait encore et encore.

Moman, veux rentrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Sam 28 Juil - 20:09

[Quand l’amour d’une mère est plus fort que tout]

Tandis que la recherche se poursuit… L’azur volant de droite et de gauche afin de trouver un indice… Une trace… Sa présence… Les tremblements qui commencent à se faire sentir… Laure est frigorifiée sous cette pluie intense… Puis un craquement de branche… Laure tourna instinctivement la tête telle une proie face à son prédateur… Ou l’inverse… Puis un son… Le son si convoité !

Momannnn

Laure cru s’effondrer… en contemplant la silhouette de sa petite princesse… Son immense trésor….La voir ainsi, lui retourna le cœur… Elle mangea ses pas… Allant le plus vite possible à sa rencontre… Tombant à genoux devant elle…

Mais ma chérie mais que t’a-t-il pris de sortir ainsi ! Pourquoi t’es-tu sauvée de la sorte ?

La blonde, enlaçant son enfant… Elle se recula pour voir si elle n’avait rien !

Tu n’as mal nulle part Héloïse… T’es-tu blessée ?

N’attendant pas de réponse, elle se releva, glissant à peine sur le sol boueux… Tendant les bras vers la petite… Enfin Héloïse était dans ses bras… Blottie tout contre elle…

Tu as raison, rentrons… Nous allons finir par vraiment tomber malade… Un bon bain chaud nous fera le plus grand bien… Calme-toi mon trésor… C’est fini !

La Duchesse reprit le chemin du retour, son bien le plus cher entre ses bras… Bientôt l’orage se calma… Laissant place à un soleil radieux… Les oiseaux recommencèrent à chanter… L’été refaisait son apparition…Franchissant la porte du castel… Le soulagement fut de mise… Les deux femmes de la maison étaient rentrées… Saines et sauves… Enfin pour le moment… Laure donna un bain presque bouillant à Héloïse avec quelques gousses de thym afin de prévenir des maux… Pendant ce temps, la blonde se changea de tenue, se nettoyant rapidement… Puis elle retourna vers la mini-moi… La séchant délicatement…

Pourquoi as-tu fais cela ma princesse ?

Se dirigeant vers la table, elle prit une brosse, puis commença à coiffer la petite tête blonde… Laissant se reformer quelques petites boucles…Attendant son explication… Assise sur le sol… Elle tourna sa fille pour lui faire un tendre câlin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Mar 31 Juil - 17:23

Quels souvenirs garda t-elle du retour triomphal a la maison? A vrai dire rien du tout, elle s'etait quasi endormie dans les bras de sa maman, elle se sentait flotter, bercée, heureuse.. Mais le bain chaud la reveilla.Elle se laissait frotter partout pour retirer tout le boue accumulée, sans broncher pour une fois, meme quand le gant lui passa sous le bras. rien, aucune reaction, inertie totale. La moue boudeuse, le regard triste posé sur le sol de la salle d'eau. Elle savait qu'elle allait se prendre un savon, c'est le cas de le dire !! Toussant un peu, seul signe d'une reaction.

Pourquoi as-tu fais cela ma princesse ?

Haussant les epaules,

Pa'ce que ..

Les larmes recommencèrent le chemin delicats jusqu'a ses petits yeux dejà rougis, et tombèrent en grosses larmes, non pas de crocodiles.

.... Pa'ce Narthur ,i n'a dit que t'etait plus sa maman, et moi je suis plus sa soeur, mais moi je veux que n'arthur il reste mon frère, pa"ce que j'aime bien n'arthur. Et toi toi toi t'a voulu couper Jeannot , et pis tu as dis n'rthur c'est plus ton fils, alo"s moi je suis plus ta fille.. vous m'a'mez plus et j'a voulu .. que vous m'aimez


Rebaissant la tete, elle se laissa secher, puis coiffer en silence. Ce petit moment de douceur entre les deux la reconforta un peu, au fur et a mesure du brossage elle se blottissait un peu plus contre elle. Au dela de la chaleur physique, c'etait surtout un gros besoin de se faire caliner

Moman.. vous m'a'mez plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Mer 1 Aoû - 13:34

Tant d’émotions en si peu de mot… La tristesse d’Héloïse était belle et bien sincère… Ne s’agissant point d’un caprice mais d’un état de fait… Voyant sa fille, son trésor dans cet état… Par sa faute Laure ne le supporta pas et c’est à son tour que les larmes glissèrent sur son visage… Telle mère telle fille… Ou la joie des hormones en ébullition! Laure s’essuya rapidement les yeux… Et se tenta à une explication…

Ma douce, il est vrai que parfois les adultes s’envoient de biens vilaines choses au visage… Bien souvent qu’ils ne pensent même pas… Tu apprendras sans doute à tes dépends mon ange qu’il est plus aisé de blesser ceux que l’on aime par-dessus tout… Mais n’aie point de crainte, qu’il le veuille ou non, Arthur sera toujours mon fils tout comme tu seras toujours ma fille… Ma princesse… J’aime mes trois enfants de la même manière…

Laure prit l’enfant pour la sécher et la peigner… S’asseyant à même le sol en tailleur posant Héloïse entre ses jambes… Peignant délicatement la chevelue dorée… Bientôt Laure ne pouvait plus rien brosser, tellement la petite s’appuyait sur sa poitrine… Elle posa donc la brosse sur les dalles… Puis une interrogation poignante… Ni une ni deux, elle la fit pivoter sur elle-même, la fixant dans les yeux… Les azurs mêlés…

Bien sûr que si Héloïse-Victoire… Tu es l’une des plus belles choses qui me soit arrivées dans ma vie de femme… Je t’aime gros gros gros comme Bourricot et même encore plus !

Un sourire illumina le visage de la Duchesse, avant qu’elle n’approche son visage de celui de sa fille pour lui déposer une bise… Frontale…

Quelle question saute ma chérie ! Je t’aime à la déraison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Dim 5 Aoû - 16:45

Je t’aime gros gros gros comme Bourricot et même encore plus !

Alors qu'elle s'attendait encore et toujours a un gros sermon, elle eut droit a la plus belle declaration d'amour qui soit. La fixant un moment, Oh ben si elle l'aimait tout ca il ne devait pas y avoir de soucis, parce que Bourricot et elle s'aimaient trèèèès beaucoup. Retrouvant un peu le sourire, elle se laissa bisouiller le front avant d'entourer son cou de ses petits bras, se serrant tout contre elle

Moi aussi Moman, je t'aime crès fort de mon coeur

Relevant la tete par la suite, après avoir profité de son calin, se frottant ses yeux , et un gros baillement pour couronner le tout!

Moman, j'a vais dormir, tu veux ave" moi? s'te plait moman? pa"ce que N'arthur il veut plus proteger de le monstre dans ma chambre.. Et si le monstre i n'est la, y va retirer l'amour de toi? maman? il peut pas retirer le n'amour? Tu vas pas laissé toute seule?

Elle se rassit entre les jambes de sa maman, jouant avec le noeud de sa robe.

Moman quand je sera grand, je va etre belle comme toi?

Elle posa sa tete tout en ecoutant sa mère parler, il fallait dire cette voix douce et tendre etait la plus rassurante au monde. Peu a peu ses yeux se fermaient, meme si parfois elle relevait la tete ne voulant pas s'endormir, on ne sait jamais, si le monstre il enlevait maman!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    Sam 11 Aoû - 20:31

Les larmes envolées, Laure fit un large sourire à sa fille… Fatiguée à son tour par cette journée des plus éprouvantes…

Si tu veux je vais dormir avec toi ce soir… Mais attention… Pas un mot à ton père !

Pincement de lèvres et plissement de paupières

Tu seras à coup sûr bien plus belle que moi mon ange ! Tu es le parfait mélange des Troy et des Orsenac !

Elle se leva doucement, voyant bien que mini merveille ne tenait plus… Epuisée par son échappée de tantôt… Alla la déposer doucement dans sa couche puis se coucha à ses côtés.

Héloïse tu es mon bien le plus précieux ! Tout n’est que vanité, toi tu es ma merveille !

La blonde déposa une bise sur le front de sa copie, repoussant une boucle blonde de son visage… Allongeant sa tête sur le demi-coussin… Pour sur Morphée n’allait pas se faire prier par nos deux femmes ! Bientôt Laure tomba de sommeil, tenant en ses bras son cadeau de la vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Larmes d'une soeur.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Larmes d'une soeur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soeur Sourire
» Soeur de Sigmar
» Auprès de ma soeur....[pv: Amy]
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» catherine • soeur ingrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Duché de Souvigny et fiefs vassaux :: Domaine de Souvigny :: Forêt de Messargues :: A travers les bois...-
Sauter vers: