AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fuite mystérieuse… Un accident...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny
avatar

Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Ven 9 Nov - 21:08

Le soleil perdait peu à peu de son éclat automnal… La nuit s’annonçait fraiche… Assise sur sa couche… La duchesse est perdue dans ses pensées les plus intimes… Des regrets plein l’esprit… Une envie de mettre fin à ce combat… A cet acharnement… Les larmes ne peuvent se contenir et ruissèlent donc le long de ses joues pour finir leur course dans ce décolleté commun aux femmes portantes… Souvenirs d’un temps perdu… Passion pour un homme qu’elle chérie, mais que le destin semble écarter… Elle se morfond et tente de se convaincre qu’une issue est envisageable… Mais rien ne semble l’en persuader… Se levant délicatement de par sa grossesse avancée, elle commence à faire les cent pas dans cette suite ducale !


Puis un sursaut, une tension montante, des sueurs froides… Un tambourinement à la porte ! Ce n’est que Valentin ! Ou enfin devrais-je dire ! Soit la finalité est la même !


Votre grâce ca va ! Z’étes sure ? Tout est prêt, les chevaux sont attelés et attendent dans l’écurie, la malle est elle aussi embarquée… Si vous voulez nous pouvons y aller !


Laure remonta son chaperon couvrant ainsi la chevelure dorée et avança jusqu’à la porte ou Valentin faisait le guet… L’étage des chambres étant sans nul doute le plus fréquenté ! Elle en profita une dernière fois pour regarder cette pièce si chaleureuse… S’avançant vers la commode… Elle reprit son alliance enlevée tantôt… Dans son tourment, et sa maladresse, elle frôla le flacon d’eau de rose si précieux à la Duchesse et si apprécié du Duc… Le verre vola en mille morceaux sur les pavés de la chambre… Une image féerique… Des milliers de pierreries glissèrent sous l’eau parfumée… Embaumant la chambrée ! Valentin soupira de désespoir face à tant d’habilité !!!


Allez Duchesse la voie est libre !


Laure marcha sur quelques morceaux de verre, qui craquèrent sous ses poulaines, puis rejoint le cocher de fortune… Son fidèle allié… Son propre Jeannot ! Son écoute ! Son ami… Sa conscience…




Passant par des endroits moins luxueux que d’autres, bientôt les deux comparses se retrouvèrent dans les écuries du castel… La porte de la ville fut ouverte sur ordre de Valentin, prétextant une livraison pour la duchesse à Clermont…


Elle monta dans la voiture, Valentin fit le tour une fois avoir claqué la portière et vérifié que personne n’avait vu sa cargaison ! Et il prit place aux commandes ! Les chevaux se mirent à marcher doucement… La Duchesse par les rideaux regardait ce château qu’elle chérissait tant et tant et auquel elle avait su apporté sa touche personnelle… Sa joie… Sa progéniture… Egaillant le tout !


Bientôt le coche quitta l’enceinte… Après une rapide halte au poste de douane… Sans vérification du contenu grâce à un mensonge bien prévu de Valentin… Quel don inné pour le mensonge ! Pour sa duchesse…


Enfin les routes de campagnes se dessinent… Un rapide arrêt dans la brousse auvergnate… Valentin ouvrit la porte d’ébène…


Ca va toujours votre Grâce ? Z’étes sure de ce qu’on l’on fait ?


La blonde opina du chef et il ajouta !


Ne soyez pas si triste ! Je n’aime pas vous voir ainsi madame ! Chamalières sera heureux de voir arriver sa souveraine ! Et puis le Duc vous aime tant et tant ! Vous êtes sa raison de vivre il vous rejoindra j’en suis sur ! Bon allez on va dégourdir les pattes de nos canassons ! Si ça va pas, utilisez la sonnette !


La porte se claqua et les chevaux furent lancés à vive allure sur les routes menant à Chamalieres… Laure ferma les paupières… Se remémorant des moments inoubliables avec son rouquin et les enfants… Une mélodie en tête…


http://www.youtube.com/watch?v=wUeqR_W0ghs

Les lieues défilèrent… Puis alors que les lumières de Souvigny se voyaient encore… Laure avait fini par trouver le sommeil… Bercée par les pas des chevaux… Puis…Un coup fatal… Un rocher… Une collision… Une ruade… Des tonneaux… Les chevaux projetés tels de vulgaires semblables de bois… Laure fut balancée du sol en plafond… Cognant partout… Instinctivement elle tenta de protéger la matrice malmenée… Puis enfin le calme… Quelques instants ou quelques heures plus tard… Laure revint à elle… Une douleur atroce dans les muscles… Elle se caressa délicatement le front qui semblait comme humide… Imbibé … Elle frotta son pouce contre index et majeur… Elle saignait de la tête…


Valentin ! Valentin !


Rien… Seul le silence répondait à ses plaintes… La portière semblait bloquée... Un objet lourd devait la retenir… Elle se hissa tant bien que mal par la fenêtre cassée… Et sortit en rampant de sa prison de bois… Les roues continuaient à tourner… Preuve de la vitesse à laquelle fut lancé le coche… Enfin dans la pénombre… Elle vit son équipier de fuite… Couché sur le sol… Les jambes bloquées sous l’avant de l’épave… Elle rampa jusqu’à lui, l’appelant de temps à autres mais rien… Aucun geste… Faisant usage de ses dernières forces… Bientôt elle fut à ses côtés… D’une main… Elle tenta de sentir son pouls au niveau du cou… Rien… Valentin était mort par sa seule faute… Tandis que de nouvelles larmes arrivaient… Elle sentit des contractions… L’accouchement… Non ! Elle se lança donc sur le dos… Posant un bras au-dessus de sa tête… Arrachant des touffes d'herbes... Et commença à pousser… Pousser… Expulser son enfant… être Duchesse et accoucher de la sorte, jamais elle n’y aurait songé… Puis au bout d’un moment l’enfant fut né… Des cris raisonnèrent dans la nuit sombre… Il était vivant ! Elle remonta ses robes et jupons pour que l’enfant soit accessible… Elle l’attrapa et le blottît tout contre elle… Que sa chaleur corporelle le protège… Elle arracha son bustier pour qu’un sein soit libéré… Allaitant ainsi sa progéniture… De manière, fort peu conventionnelle ! Couchée sur son lit de feuilles… Doucement elle perd connaissance… N’attendant plus rien… Juste une délicate chanson enfantine…


http://www.youtube.com/watch?v=FtCnpHRs-4M

Un rythme qui la berce et la fait voyager dans sa jeunesse… Elle sait au fond que quelqu’un la trouverait… Peut-être un marchand… Un cavalier… Un vassal… Un allié… Bref une personne de bon augure… Se recroquevillant tel un fœtus… Elle plonge dans un sommeil éternel… Un coma profond… L’enfant rassasié s’endort auprès de sa mère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cham

avatar

Age RP : 19
Féminin Nombre de messages : 141
Ville : Montpensier
Duché/Comté : Bourbonnais Auvergnes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Sam 10 Nov - 17:24

La nuit était déjà bien tombé quand cham avait quitté le château de Souvigny dans son petit carrosse .L’esprit ailleurs , sur ces derniers évènement , ne sachant quoi penser de ce départ précipité de la duchesse du petit salon . La jeune femme avait fait sa mission de remettre en main propre le pli a son suzerain Lanfeust . Elle espérait que les derniers évènements a Volcan n’était pas la cause de tout ça .Un grand soupire s’échappa, le regard sur la nuit sombre, balancé par le choque des roues du carrosse sur le chemin cabossé Cham réfléchissait .

Un arrêt soudain, fit sortir cham de toutes réflexion. Elle tapa sur la paroi du carrosse pour interpeler le coche.

Joslin !! Mais que se passe-t-il donc ???

Elle se tourna vers le fenestron et se mit a hurler d’effrois en voyant une tête surgir . La main posée sur sa poitrine sentant son cœur battant c’est avec un grand soulagement qu’elle s' aperçois que ce n’était que Joslin .


Dame Cham !! Dame Cham ! Venez vite ! Le carrosse de Souvigny !!

La jeune femme ayant repris ces esprit se demandait ce qu’il avait .

Quoi Dame cham ? y a quoi ?

Elle sorti du carrosse et vit avec effrois La voiture de Souvigny en contre bas du chemin, retourné, les chevaux sur le chemin le bras du carrosse encore accroché à eux. Elle prit le flambeau suspendu à l’avant de la voiture.

Joslin occupez-vous des chevaux !!

Cham prit le bas de sa robe et la fixa a sa ceinture afin de mieux descendre le talus, elle vit un corps, celui d’un homme, s’approche posant sa main sur son cou, et grimaça de ne pas sentir le pou. Elle tendit le flambeau au bout de son bras scrutant à droite, puis à gauche

Duchesse !!! Duchesse !!

Elle se sentit pâlir en voyant non loin d’elle une silhouette allongé près d’un arbre. Elle s’y précipita, planta le flambeau dans l’humus qui couvrait le sol. Approche sa joue au-devant de la bouche de la duchesse et y sentit un souffle léger, regarde l’enfant qu’elle tenait contre elle, lui aussi semblait vivre, seulement assoupi encore accroché au sein de sa mère. Une fraction de seconde, Cham sait qu’elle devait faire vite, ne pas laisser passer ces émotions et garder la tête froide.

Elle déchira le bas de sa robe, sorti son épée du fourreau et enveloppa une partie de la lame pour pouvoir la tenir suffisamment confortablement sans se blesser. C’est alors avec deux autres filament de sa robe qu’elle fit deux petit nœud au cordon qui reliait encore l’enfant a sa mère et d’un coup franc le sectionna entre les deux liens. Délicatement elle enveloppe l’enfant dans sa cape pour qu’il ne prenne pas froid, pose sa main sur le visage de la duchesse pour se rassurer de sentir son souffle puis remonte le talus serrant le bébé contre elle.

Joslin !!! Joslin !! Prenez l’enfant avec vous dans le carrosse veillez à ce qu’il ne prenne pas froid installez le confortablement !!

Cham retourna près de la duchesse, observa sa blessure à la tête, repris un morceau de sa robe et en fit un bandage qu’elle serra suffisamment pour faire cesser le sang de couler.

Duchesse !! Duchesse vous m’entendez ??


La jeune fille lui tapota le visage laissant de côté les bonnes convenances.

Laure !! C’est Cham !! Répondez-moi par Aristote !!!

Elle savait qu’il fallait faire vite, mais l’angoisse commençait à se faire sentir en elle.

Laure je vous en prie !! Ne me laissez pas !! Répondez-moi !!!

Désemparée, une larme coulant sur sa joue, la jeune femme referma le corsage de laure, regarde derrière elle la lueur de son carrosse puis se dit qu’il lui fallait tenter le tous pour le tout, elle ne pouvait pas la laisser seule dans les bois dans son état. Elle se devait de sortir tout le monde de la. Elle vérifia que laure soit bien emmitouflé, Passant derrière elle afin de la prendre là le dessous des bras et la tira, la faisant glisser sur le tapis de feuille, la trainant jusqu’à la voiture.

Joslin aidez-moi !!
Mettons la duchesse dans le carrosse !!
Restez près d’eux, et surtout veillez a ce qu’ils n’ont pas froid, je reviens et je fais vite !!


Cham avec son âme de mère protectrice déposa une bise sur le front de l’enfant et de la duchesse avant de chevaucher a cru un cheval pour partir dans un galop effréné prévenir le duc .

Arrivée dans la cour du château , elle sauta du cheval et entre en courant dans le hall en criant les larmes aux yeux .

LANFEUSTTTTTTTTTTTT !! LANFEUSTTTTTTTTTTTT !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cham

avatar

Age RP : 19
Féminin Nombre de messages : 141
Ville : Montpensier
Duché/Comté : Bourbonnais Auvergnes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Mar 27 Nov - 22:47

[ Au chateau ]

Citation :
Le duc avait eut le droit aux remontrances de sa fille et donc à présent il fallait rattraper son épouse, ce qui serait sûrement impossible...Tout du moins il comptait bien la rejoindre et se poster devant sa porte, non mais !
Quelques directives à jeannot pour préparer sa monture avant de descendre les escaliers blancs pour arriver dans le hall d'entrée de la demeure.

LANFEUSTTTTTTTTTTTT !! LANFEUSTTTTTTTTTTTT !!


Une Cham en sanglot venait de faire son entrée dans le château, enfin son retour plutôt en criant son nom.
Le Duc s'avança alors se demandant bien ce qu'il pouvait se passer pour qu'elle soit dans un état pareil, un malheur ?

Cham ! Mais enfin que t'arrive t'il ?



Sa robe portant quelques traces de sang , Cham se sentait défaillir en voyant Lanfeust devant elle . D'un revers de mains elle sécha ces larmes , elle prit son suzerain par la main , le tira dehors .

Lanf l'heure est grave !!! Prend ta monture et suis moi je t'en pris ! C'est ..... c'est...Laure !!! Le ...le... bébé !! j'ai fais ce que j'ai pu mais...

Oh mon dieu !!!


Toute tremblante la jeune femme se sentit pâlir .



Des traces de sang sur la robe de Cham, elle le tire dehors...Laure...le bébé ? Tout se fige dans la tête du duc, que se passe-t-il ?
Un malheur était donc arrivé, sa Laure, leur enfant...il ne savait pas vraiment ce qu'il s'était passé et ne voulait pas savoir finalement.
Il resta là quelques instants sans bouger, sans rien dire, devant sa vassale à la pâleur extrême. Une vision de cauchemar, plusieurs années auparavant, une lettre ouverte, de cette femme qui inconsciente avait prit la route, brigandée, perdant leur enfant, pour un autre homme...
Non cela ne pouvait à nouveau se reproduire, il ne pouvait perdre ni l'un ni l'autre, laure était tout pour lui, tout...

Se ressaisissant, il reporta son regard sur Cham et la questionna.

Cham calme toi s'il te plaît, dis moi rapidement ce qu'il s'est passé. Où est elle exactement ?

Jeannot était dehors lui aussi, suite aux cris de la jeune femme.

Jennot ! Prépare des montures et mon carosse rapidement, c'est urgent.

Il fallait faire vite.

Elle écoutait son suzerain , la pensée au bébé , a Laure ...la bas...

le carrosse ..Laure ..je lui parlais ..mais pas elle et.... le bébé dans ces bras ..Lanfffff!! Faut y aller !!!Dans les bois vite !!

Cham vit le valet revenir avec le carrosse , elle confia sa monture et prit place dans la voiture du Duc .



Malgré sa demande, Cham n'arrivait toujours pas à se calmer.
Ses quelques mots en plus augmentèrent son angoisse car apparemment Laure était très mal en point et le bébé dans ses bras...Né sans aucune aide...
Le rouquin la suivit alors dans le carrosse et donna les ordres à Jeannot.

Jeannot, tu prend la monture de Cham et tu nous suis !

Puis au coche !

A toute vitesse !

La voiture s'élança alors à toute vitesse et le Duc se plongea dans des pensées sombre, n'écoutant pas vraiment Cham qui indiquait le chemin.

[ En route ]

Il était dans ces pensées , tant dis que Cham essayait d'indiquer la route , elle ne savait trouver les mots pour expliquer ce qu'il s’était passé , pour expliqué ce qu'elle avait trouvé en se rendant a son domaine . Les mains jointe priant Aristote au plus profond d'elle même , espérant que Joslin son coche avait bien veillé sur Laure et son bébé .
La voiture turbulait sur le chemin cabossait , dans une vive allure afin de faire au plus vite . Cham vit une lueur au loin ...

Laaaa !!!! C'est laaaaaa !

Tendant son bras vers une flambée surement préparé par Joslin .

Regarde lanf !! Vite !! Viite sacre bleu !!

Le carrosse s'arrêta prés de la voiture de cham gardé avec soin par son coche . Le jeune femme sauta sur le sol et se précipita prés de laure toujours profondément endormi le bébé contre elle .

Lanf , j'ai fais ce que j'ai pu ...je ne sais si ... Laure ne répond pas , je comprends pas ...je l'ai trouvé la bas plus bas le bébé au sein encore lié a laure ...et du sang !! Lanf ...!!


Les Larmes se faisaient rasade sur la joue de La jeune femme qui deposa une main tremblante sur le front de la duchesse ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny
avatar

Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Mer 28 Nov - 13:34

Une présence… Des mains qui s’agitent autour d’elle et enfin son corps retrouve la délicatesse du sec… La sensation de moelleux… L’esprit qui vogue au gré des nuages blancs de l’enfance… Oh un mouton ! Oui fin bref… Voulant revenir parmi les siens elle ne parvient à bouger… Mais pourquoi l’azur ne brille pas comme à l’accoutumé… Elle se force… Désireuse de revoir cet enfant… Ce petit garçon… L’ouïe qui cherche le son de sa petite voix… Enfin elle l’entend… Il n’est pas loin…

Puis un moment de haine envers elle… Pourquoi a-t-elle agit de la sorte… Elle a tué Valentin son fidèle allié ! Elle aura causé de la tristesse autour d’elle… De la culpabilité aussi sans doute… Plongée dans ce sommeil qu’elle aurait voulu différent… Elle prend conscience de ses erreurs… De ces crimes… De son arrogance !

http://www.youtube.com/watch?v=xAPgdXKx5es

Seule preuve que son cœur bat toujours… Autre que le corsage se gonflant légèrement… Des larmes viennent perler le coin de ses yeux pour ruisseler le long de ses joues si pales…

Une envie de crier au monde un pardon qui ne sortira pas… Puis son attention se reporte sur Lanfeust… Pourquoi n’est-il pas à côté de moi… Dieu… Ecoutes moi… Si je dois mourir ce jour, si telle est ta volonté… J’aimerais que Lanfeust soit près de moi… Qu’il me tienne la main… Qu’il me donne encore de sa tendresse… Dieu écoute moi ! Lanf…

Les extrémités qui se refroidissent dangereusement… Une sensation glaciale au bout des phalanges… Mais pourquoi ne puis-je rien bouger ? La blonde se concentre et tente de bouger ses doigts, sa tête… Rien ne semble connecté au réseau cérébral ! Lasse elle replonge dans cet état d’absence complet… Quand vais-je me réveiller ! Trop tard… A bout de force la voilà qui retourne vers les cieux, les pics des montagnes, les sommets des volcans…

Puis elle redescend furtivement pour se percher sur une branche, agitant ses jambes comme sur une balancelle, les tissus de ses robes volants comme un ruisseau par le froid de l’hiver…

Elle contemple le spectacle… Puis un coche renversé, un corps sans vie près d’un rocher… Un nouveau coche et un rouquin qui arrive avec la douce Cham… Mais qu’est ce qui se passe là ?!

Se relevant, jouant les équilibristes, entre sautillements et pirouettes, la voilà au sol… Retournant ses mains, elles sont parfaites ! Alors elle crie ! Appelle son époux ! Mais enfin pourquoi ne répond-il pas ! Pourquoi est-il si pressé de rejoindre ce coche !

Elle s’avance et par la fenêtre aperçoit un enfant, comme il est beau on dirait un ange ! Mais pourquoi Cham pleure t’elle autant ! Ce qu’elle est sensible ! Une vraie femme ! Douce et forte à la fois ! Mais Lanfeust pourquoi caresses tu la main de …. Les yeux qui s’écarquillent telle une chouette ! Mais non c’est impossible ! Le reflet d’elle-même ! Aussitôt, elle se touche le visage, les hanches, les bras ! Elle n’est que lumière… Qu’illusion ! Mais non mais c’est impossible… Suis-je… Morte !

Puis le néant… Comme aspirée par une force que l’on ne peut vaincre… NONNNN… Mais… Hop la voici de nouveau perchée sur son nuage en forme de cœur… Quel cauchemar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanfeust de Troy
Duc de Souvigny
Duc de Souvigny
avatar

Age RP : 27 ans
Masculin Nombre de messages : 1402
Ville : Clermont
Duché/Comté : Bourbonnais Auvergne
Fonction : Héraut Royal
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Sam 8 Déc - 3:38

Impossible de faire décrocher à Cham des explications claires et le duc angoissait de plus en plus au fur et mesure que le carrosse s'enfonçait de la nuit en direction de son épouse.
Mais apparemment elle n'était pas allé si loin que ça car il fut sorti de ses pensées par les cris de Cham.


Laaaa !!!! C'est laaaaaa !

Regarde lanf !! Vite !! Viite sacre bleu !!


Son regard essaya alors de distinguer le lieu qu'elle indiquait, des torches semblaient éclairer quelque chose.
Le rythme de son coeur s'accéléra de plus en plus au fur et à mesure qu'ils approchaient, quelques mètres encore et ils s'arrêtèrent.
Cham descendit la première et il sauta à la suite pour se retrouver devant quelque chose d'effroyable.
La voiture de son épouse, couchée là devant lui, l'accident était très grave, ce qui accentua encore plus son angoisse, pourvu que...
Cham l'entraîna vers l'autre carrosse présent, le sien, et il découvrit alors son domestique, et...un corps...


Lanf , j'ai fais ce que j'ai pu ...je ne sais si ... Laure ne répond pas , je comprends pas ...je l'ai trouvé la bas plus bas le bébé au sein encore lié a laure ...et du sang !! Lanf ...!!

Regardant alors le corps, il reconnut son épouse, ses longs cheveux blonds comme les blés, emmêlés autour d'un visage ensanglanté...
Et là un enfant, un nouveau né, leur enfant...mais le Duc n'avait d'yeux que pour elle à cet instant, il posa alors sa main sur la joue de épouse, puis son front...


Laure...non...ce n'est...ce n'est pas possible...Laure ! Laure ! Répond moi !

Il aurait voulu la secouer mais le rouquin ne savait pas dans quel état était son corps et les raisons de son inconscience.
Il ne pouvait pas perdre son épouse, il ne pouvait pas perdre Laure, elle était tout pour lui, cette femme au caractère bien trempé, cette femme si belle, cette femme qu'il aime...


Laure ! Laure !

Des larmes coulaient des yeux du Duc, chose très rare car il ne montrait que très rarement sa tristesse. Mais il ne pouvait plus rien contrôler, il avait l'impression de la perdre...

Laure ! Tu ne peux pas me laisser ! Laure ! Je t'aime ! Ne me laisse ! Ne nous laisse pas !

Les larmes continuaient à couler mais il fallait se ressaisir, il fallait agir...S'essuyant les joues du revers de sa manche, il commença à passer ses tout le long du corps de Laure afin de voir si elle perdait du sang.
Il ne trouva rien après quelques instants de recherche et constata que celle la tête semblait être gravement touché.
Une lame sort de son fourreau et fut mise sous les narines de son épouse, la respiration était toujours là mais très lente, ce n'était pas très bon signe.


Jeannot ! Celui ci était derrière eux. Jeannot, charge toi...charge toi de Valentin et des chevaux avec Joslin.

Puis regardant l'enfant...

Cham, il...il faut que tu prennes l'enfant avec toi. Je...je ne peux pas...Il faut que je reste auprès d'elle.
Prend ma voiture, et suis nous, nous repartons vers Souvigny c'est le plus près.


Tout le monde s'activa alors et ordres furent donnés au coche.
Ils s'élancèrent, le Duc tenait la main de son épouse et continuait de lui parlait, de lui dire son amour, de la supplier de ne pas l'abandonner, de lui dire comment il regrette.
Ce n'était pas possible, il ne pouvait la voir mourir ainsi, pas de cette façon, pas après des disputes...
laure était toujours en vie quant ils arrivèrent dans la cour du château.
Le palefrenier était toujours là attendant et d'autres domestiques aussi se demandant ce qu'il se passait. Lanfeust ne pouvait se résoudre à lâcher la main de son épouse mais elle ne pouvait pas non plus rester là dedans.


Bérénice ! Bérénice ! Celle-ci s'approcha et poussa un cri en voyant Laure. Bérénice ce n'est pas le moment ! Il faut un médecin, trouvait le !

Avec l'aide des autres, il transporta le corps de son épouse afin de l'amener à l'intérieur du château en direction de la chambre de la duchesse. il n'avait guère fait attention à Cham à ce moment là

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedetroy.forumsactifs.com
Cham

avatar

Age RP : 19
Féminin Nombre de messages : 141
Ville : Montpensier
Duché/Comté : Bourbonnais Auvergnes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Sam 15 Déc - 18:34

La route du château jusqu’au lieux ou le drame était survenue n’avait jamais paru aussi long pour Cham dont la prière avait pris place sur sa peur, son inquiétude …

Oh mon dieu, Aristote , donner la force a Laure de se battre , donnez-lui l’envie de rester parmi nous , au milieu des siens , Ne lui montrez pas le chemin de la lumière , on a tant besoin d’elle , ces enfants , sa famille et ce petit être dont elle vient de donner la vie …

Arrivée sur le lieu fatidique, lanfeust se précipita au chevet de laure, la jeune femme le suivait. Elle observa la scène les mains encore jointe de simplification en appel à Aristote. Son cœur se serra écoutant les mots de son suzerain pour son épouse étendu la, dont la pâleur se fondait au quelques flocons qui commençait doucement à danser annonçant l’hiver.
Cham n’avait jamais vu lanfeust s’abandonner à laisser les larmes envahir son visage, c’est là qu’elle comprit que si lui succombait à sa peine, elle , elle se devait de reprendre son courage et mettre tout en œuvre pour aider Laure à sortir de l’obscurité qui avait pris place en son corps .

Elle écouta son suzerain donner les consignes.


Cham, il...il faut que tu prennes l'enfant avec toi. Je...je ne peux pas...Il faut que je reste auprès d'elle.
Prend ma voiture, et suis nous, nous repartons vers Souvigny c'est le plus près.


La jeune femme encore tremblante s’exécuta, prit l’enfant bien emmitouflé dans la cape qu’elle avait laissé . Elle monta dans la carrosse de son suzerain serrant ce petit être bien contre , elle se laissa guider par le cocher .
Cham n’avait pas ressenti ce qu’elle ressentait au fond d’elle en tenant dans ces bras ce bébé depuis la naissance de sa propre fille. Ce besoin de protéger , de réchauffer , de câliner se petit être qui en avait besoin bien plus que tous autre enfant a cet instant présent .
L’enfant bien calé contre elle, les yeux rivé sur la première neige fragile qui recouvre avec légèreté la campagne sous une nuit clair, Cham se mit a fredonner une berceuse …

http://youtu.be/YnN-dIFIS-8

La voiture s’arrêta, Cham descend les quelques marches du carrosse, reste là l’enfant qu’elle ne peut de résoudre de lâcher, regarde le monde s’agiter autour de laure et lanfeust qui finissent par entrer dans le grand hall du château . Seule dehors, la jeune femme leva les yeux au ciel comme pour sentir les flocons sur son visage, puis soulève délicatement le coin de la cape qui recouvrait le doux visage de l’enfant de laure …

Tous va aller maintenant petit ange, on va bien s’occuper de ta maman …


Elle déposa un tendre baiser sur le petit front de l’enfant encore endormi , laissant une de ces larmes se choir sur la joue du petit être . Elle sourit avec tendresse lui souhaitant que cette larmes le protège et lui porte bonheur tout au long de sa vie.

Cham s’avança a l’intérieur du château , ne savant quoi faire , ni si elle devait suivre l’agitation , elle prit place sur un siège et berça l’enfant ….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanfeust de Troy
Duc de Souvigny
Duc de Souvigny
avatar

Age RP : 27 ans
Masculin Nombre de messages : 1402
Ville : Clermont
Duché/Comté : Bourbonnais Auvergne
Fonction : Héraut Royal
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   Jeu 20 Déc - 2:51


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedetroy.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fuite mystérieuse… Un accident...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fuite mystérieuse… Un accident...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Duché de Souvigny et fiefs vassaux :: Extérieurs :: Portes de la ville-
Sauter vers: