AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand un château se dessine à l'horizon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Quand un château se dessine à l'horizon   Mer 3 Juil - 1:06

Rester ou fuir, c'est le cruel dilemme qui envahissait le coeur de la Duchesse depuis ce nouveau combat entre elle et Arthur... Entre elle et Lanfeust... Un choix cornélien à faire... Un besoin de se retrouver ailleurs... Une sensation de devoir rester seule... Esseulée... Dans SA forteresse de solitude... Riom ou Chamalières... Elle se décida à aller dans ce fief qui lui importait le plus, sa petite seigneurie qui quelques années plus tôt lui avait permis d'épouser son vicomte... Son rouquin... Les larmes qui perlent les joues opalines de la d'Orsenac... Direction les écuries de Souvigny... Direction son cheval... Direction son chez soit... Ordonnant que les malles et les meubles de sa suite se retrouvent à Chamalières en toute discrétion sans que PERSONNE ne soit mis au courant de sa fuite, de sa recherche de calme et de repos... Lancée au galop...

Elle pleure cette vie qu'elle aurait voulu différente, des sentiments différents, des liens différents... Oui elle est impulsive, oui plus les années passent et moins elle supporte les débordements... Oui c'est vrai... Mais frustrée par cette nouvelle guerre de famille, elle se convainc qu'elle est sans doute de trop dans cette famille recomposée ou décomposée... Bref la fuite semble être la solution facile, du moins elle ne voit qu'elle pour éviter une nouvelle querelle qui se répercutera sur son couple une fois de plus...

Plus enfin les terres de Chamalières, plus petit fief du couple, le sien, le premier... Enfin la course se freine doucement... Puis stoppant le cheval, elle contemple le tableau qui s'offre à elle sous ce crépuscule...




Le cheval reprend sa route peu de temps après, enfin la voici aux portes de l'enceinte !

Qui va là ?!

C'est moi... Sa Grâce... Laure de... Laure de Troy ~ d'Orsenac Duchesse de Riom et votre Dame !

Ô Seigneur Dieu ! Désolé votre Grâce !

Les grilles se lèvent... Pour sur en fin de soirée le fief est à l'abris de l'ennemi ! Puis direction le château, une phrase qui fait sursauter la blonde dés son entrée...

Votre Grâce quel plaisir ! On fait mettre les oriflammes annonçant au peuple votre présence qui se veut que trop rare ?!

Non... Rien... Je suis là pour trouver le repos... Aucune fête... Rien... Aucun signe de ma présence et si on me demande je veux qu'on réponde que le castel est vide...

L'azur qui ruisselle à nouveau...

Prenez soin de mon destrier... Je vais...

Puis la cuisinière, la femme a tout faire arrive... Heureuse de revoir leur Dame...

Ah ben ca pour une surprise vot' Grâce ! Z'avez pas un peu faim ?

Léger sourire d'improvisation... Posant une chausse sur la première marche de l'imposant escalier, la main droite qui dans un pivotement vient caresser la pierre de la balustrade...

Merci ma bonne Toinette, mais je suis plus fatiguée qu'affamée... Demain est un autre jour...

Une ascension lente et mesurée... Une porte franchie et qui se claque... Le ton est donné ! Elle s'avance vers la fenêtre et regarde la nuit qui tombe cruellement... Une bougie qui s'allume dans son dos, illuminant cette suite... Sa suite... Un soufflement qui quitte cette bouche pourtant jadis si heureuse... Pivotement... Elle se dirige vers la couche... Sans se dévêtir, sans se couvrir... Elle se laisse aller dans ce tourbillon... La fuite c'était sa la solution... Un sentiment de trahir son époux, un sentiment d'égalité... Un partout la balle au centre... Elle se recroqueville comme une petite fille que l'on vient de punir dans sa chambre...Les paupières qui se collent délicatement et qui ne se rouvrent pas... La nuit et ses facultés... La nuit et ses bienfaits...      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Mer 3 Juil - 15:33

Elle avait ecouté Arthur et sa Mère se prendre "royalement" la tete. C'est fou ca . Pourtant et pendant ces dernières semaines tout s'etait calmé. Heloise pensait, peut etre un peu betement que tout s'arrangeait et que sa famille ne connaîtrait plus de crise familiale. Tout ca a cause d'un mariage, tout ca parce qu'Heloise voulait etre temoin de son Frère et que celui ci semblait sur les nerfs. Il voulait surement une autre personne et bien soit, elle lui accorderait cela.  Elle avait finit par lacher la manche. Un "tu prend qui tu veux " avait été lancé, et elle avait quitté la salle a la suite de sa Mère. Heloise adorait son Frère mais la, il avait été trop loin avec sa Mère. Et tout frère ainé et heritier, la prochaine fois il se prend un coup de poing dans la fgure au moins ca lui remettra les idées en place.

Mais pour le moment la personne qui l'inquietait le plus etait sa Mère. Elle etait partie en colère, triste aussi et certainement se mettant milles idées fausses en tete. Au moins Heloise savait de qui elle tenait. A Jeannot qui se trouvait la près de la chambre parental.


Maman est la?
Non Mademoiselle elle est partie............................faire un tour
Partie? Quoi? ou? non mais pourquoi vous n'avez rien dit? elle est ou?
je ne sais pas Mademoiselle je vous assure
Jeannoootttt?
Je vous assure
*long grognement*
Mademoiselle elle..
Ouiii?
Non.. elle n'a rien dit !
Jeannot *regrognement*
Elle a dit qu'elle rentrait chez elle c'est tout mais je ne sais pas ! .

Haussement d'un sourcil étonné. C'etait la , a Souvigny son chez elle, pas ailleurs ! La dernière fois qu'elle etait partie comme ca, Ils avaient failli la perdre . Partir.. partir mais pour ou.. Riom etait son chez elle aussi.. et Chamalières.. Ouiiiiiii c'etait ca. Son Havre c'etait la bas, Combien de fois lui avait-elle compté l'histoire de ses noces et ce petit fief qui en etait le temoin principal. La naissance d'un amour.. d'une vie a deux... Oui c'etait la le seul endroit ou elle irait. !

Jeannooootttttttttt

Et le pauvre de revenir

Preparez un carrosse, peu importe lequel je pars a Chamalière, allez allez depechez vous.

Une heure plus tard, la jeune femme etait en route. Les routes etaient sinueuses autant que l'esprit d'Heloise qui ne savait plus quoi faire pour concilier tout le monde.. Elle etait a deux doigts d'abandonner . S'eloigner aussi pour que tout rentre dans l'ordre, que tout aille bien , qu'on ne croit pas qu'elle fout de la pression a la famille pour qu'on l'accepte comme elle est. Long soupir en arrivant enfin après plusieurs heures de voyage.

Un garde passablement enervé et certainement derangé dans son sommeil.


Qui va la?
Heloise Victoire !
Qui?
La fille de la Duchesse rhoooooooooo  !
Oh oui.. Mademoiselle. Madame sa Grasce est passé tout al'heure devons nous prépa..
Ou est-elle?
Je ne sais pas
Comment ca vous ne savez pas ?
Non elle est entrée et..
Ohh ca va j'y vais !

Descendant du carosse en colère contre ses gens qui ne savaient pas !!pppfffffff on les paie a quoi je vous le demande moi ! Elle poursuit le petit chemin la menant au Domaine de sa Mère. Il semblait y regner une effervescence nouvelle . En entrant

Ou est Maman?

Et le personnel de la regarder comme une etrangère.. qu'elle etait ici vu que la dernière fois qu'elle etait passée elle devait avoir.. 5 ans.

OU est ma Mère ! .? !
La Haut.. Osa un petit cuisinier qui passait par la.

Sans attendre, elle remonte un peu ses jupons et se lance a l'assaut des escaliers cherchant à se souvenir de cet endroit.. et surtout la localisation de cette chambre.. La et le jour se montre en dessous de la porte devant elle.. La seule pièce illuminée du castel. Ouvrant discretement la porte, elle voit sur le lit sa mère recroquevillée sur elle meme. Un soupire de soulagement en la voyant en bonne santé, meme Toute la tristesse qu'elle ressent semble inonder la pièce.

Sans un bruit elle s'avance vers Elle, Sans un bruit elle monte sur le lit. Redevenant la petite fille qui squattait le lit ducal. Le corps de la jeune fille se pose tout contre celui de sa Mère, son bras venant s'enrouler autour de sa taille murmurant doucement "je suis la Maman ne t'inquiète pas" La fille imprudente, excentrique, caractérielle qui console sa Mère. une fille aimant sa Mère tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Mer 3 Juil - 23:22

Plongée dans un songe des plus étranges… Le Louvre… Lanfeust qui porte la couronne la plus imposante celle du Roy de France et tandis qu’elle avance dans sa direction… Un crapaud qui arrive en courant sur ses pattes arrières, plante un poignard dans le cœur du rouquin qui tombe, lui vole sa couronne et la scinde ! Faisant un sourire narquois en direction de la Reyne… Agitation sur cette couche… Mais une fée apparait et va vers le corps sans vie de Lanf… Et tout à coup, un vase qui se fait métamorphoser en un magnifique héron qui ne fait qu’une bouchée du batracien ! Fin du rêve début d’un autre plus banal…


Une porte qui s’ouvre et qui grince mais pas suffisamment pour alerter et réveiller la blonde… Puis un corps chaud vient se réfugier contre son dos… Puis une main qui vient souder le lien en se posant sur les hanches … Sentant le souffle qui chatouille quelques mèches de blé…Puis quelques mots susurrés au coin de l’oreille… Un fin sourire nait sur le visage de la duchesse réveillée…


Je sais que c’est toi Princesse depuis que j’ai senti un corps chaud contre moi… Ainsi tu as su me retrouver !


La main gauche qui vient rembourrer l’oreiller de plumes… Puis dans un pivotement pour faire face à sa fille… Du bout de l’index, elle replace une mèche de cheveux derrière l’oreille de mini merveille.


Comment as-tu su que je serais là ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Ven 5 Juil - 21:59

Comment as-tu su que je serais là ?!

Un leger sourire en la regardant et la laissant faire . Tiens elle pouvait surprendre sa Maman? Le sourire s'elargit en repensant a cette epoque ou elle etait encore si loin des tourments actuels, a cette epoque ou sa vie etait encore si parfaite.

Te souviens tu Maman, il y a si longtemps. Arthur etait parti, et j'avais toujours du mal a etre seule. Un jour il y a eu un gros orage. Un terrible orage. Je n'aimais pas ca du tout, j'avais vraiment peur, Et je suis partie me réfugié dans sa chambre espérant qu'il soit la pour me proteger. Mais il n'y etait pas .. alors je m'etais caché sous le lit. Je crois que ce jour la tu as du sentir que j'avais peur parce que tu es arrivée au plus fort du tonnerre et tu m'as trouvé sous le lit. Tu t'es assise sur le sol, et tu m'as parlé.. longtemps. Ta voix douce me rassurait. Tu me disais qu'il etait important que je trouve un abri quand la tempête frappait, tu me disais que toi tu avais ton abri, ton havre. Tu m'as parlé de Chamalières, Tu m'as dit que c'etait chez toi et tu m'as parlé de ce petit lopin de seigneurie grace auquel tu as pu épouser papa..

Une pause légère dans ce discours. En fin de compte Mère et fille n’était pas si différente. Héloïse vivait la meme situation , juste inversée.. Une Terre pour Pline afin qu'il puisse l’épouser.. Un jour

Quand .. quand tu es partie .. et Que Jeannot m'a dit ce que tu lui avais confié que tu repartais chez toi.. je n'ai vu que Chamalières a venir.. parce que moi je serais venue la .. Tu veux bien me reparler de tout ca maman? Comment tu as rencontré Papa?

Elle regardait sa Mère avec toute la douceur dont elle etait capable. La tete se nicha un peu plus dans l'oreiller attendant l'histoire de sa famille, l'histoire de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure
Duchesse de Souvigny
Duchesse de Souvigny


Age RP : 25 ans
Nombre de messages : 832
Ville : A Chamalières en CDI !
Duché/Comté : B~A
Humeur : Usée & Fatiguée... Pour ne pas dire Dégoutée
Date d'inscription : 07/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Sam 6 Juil - 12:57

Confidences sur l’oreiller… Ou quand une mère se confie à sa fille… Un amour si pur… l’azur qui émerge au fil des mots qui s’écoulent de la bouche merveilleuse… Laissant place à un sourire apaisant.

Je m’en souviens comme si c’était hier ma perle… Ce vacarme avait eu raison de mon sommeil et ma seule angoisse fut de te trouver afin de te calmer… Après avoir parcouru les couloirs, et la moitié du château j’avais enfin mis la main sur toi dans la chambre d’Arthur… C’est vrai… Te trouver un coin tranquille telle la biche à l’orée du bois… Savoir que tu es protégée et que rien ne peut t’arriver… A cette époque tu buvais la moindre parole émanant de moi ! Que le temps passe vite ! Même si tu écoutes encore ta vieille mère !

Pincement de lèvres à sa façon comme pour emprisonner un rire naissant…

Chamalières si peu de choses et pourtant l’espoir d’un avenir différent…

Moment de recueillement silencieux  dans la chambre… Laure basculant sur le dos… Mirant le plafond de la suite seigneuriale… Simple loin du décor faste de Souvigny, Riom ou même Creil… Un retour à la noblesse de base… Puis Héloïse perce le silence par de nouvelles interrogations… Pivotement de tête sur l’oreiller pour faire face à son double…

Ah ce Jeannot… Que dieu veille sur cette chance que nous avons de l’avoir !
Arfff Papa et moi…


Revoyant chaque scène intacte dans son esprit… Un rire se fit entendre, loin des pleures de tantôt que cela pouvait mettre du baume au cœur de parler de ces choses-là…

Il faut remonter des années en arrière, c’est dire que l’on a fait pas mal de chemin depuis ! A l’époque j’étais Bourgmestre de Polignac, mon premier époux, le père de Constance était déjà décédé  depuis quelques mois… Faut dire que sur la fin nous ne nous regardions plus… Ces souvenirs font mal… J’étais jeune et je pensais que ma carrière mettrait à l’abri du besoin notre famille… Je me vouais corps et âme à icelle… Ne pensant qu’à faire plus ! Il ne l’acceptait pas… Pour lui je délaissais chaque jour un peu plus ma famille, mes amis… Pour devenir un être comme eux comme il disait… Il est tombé gravement malade, entrainant avec lui Cléa… Ma première fille ! Je n’en parle pas souvent et me tiens pour unique responsable de ce drame… Mais il fallait continuer pour Clément et Constance… Elle était si jeune… En plus de cela je ne pouvais la priver de sa mère… Et Clément… Bref… Je disais donc… J’étais veuve, assez riche pour avoir une nourrice pour Constance et Clément, assez prête pour continuer à aller de l’avant… J’ai quitté mon premier parti politique qui se mourrait… Pour rejoindre un tout récent, un parti novateur ! Volcan ! Là j’ai vu pour la première fois Lanfeust… Un beau roux ! Bon le charme n’a pas opéré de suite… Il sortait d’un mariage complexe avec une dénommée Corinne  de Vierzon… S’occupant seul de son fils Arthur… Courtisé plus que de raison… Par des femmes toutes plus belles les unes que les autres… Dont une que je n’aurais jamais pu trahir… Blanche, ma nièce et ton père étaient ensemble, et il l’aimait vraiment…  Elle aussi assurément… Mais la vie a fait qu’ils se sont séparés… Je te rassure je n’y suis pour rien du tout ! Bref

Lanfeust avant un grade de plus que moi… Il était Vicomte de Souvigny, j’étais une simple bourgeoise de campagne auvergnate… Rien ne nous lié excepté Volcan… Puis je me suis retrouvée sur la Liste Volcan, il est devenu Procureur et moi, Juge du BA… On a travaillé de longs mois ensemble, on a ri, on a beaucoup parlé aussi… Je tombais amoureuse… Non pire que ça encore j’étais réellement accroc à cet homme…

Des étoiles, plein les yeux, soulevant de fabuleux rêves, elle redresse la tête en direction du plafond…

Je me souviens de ce jour si particulier… Ton père a demandé à me voir… Sans hésiter j’ai honoré ce rendez-vous… Là il me salue comme il faut… Me complimente sur ma tenue… On parle, on rit… Je suis définitivement amoureuse ! On se revoit souvent, on se taquine, on se cherche, puis un jour… L’ultime rencontre…Je savais ou du moins j’espérais qu’il me demanderait en mariage… J’ai vite déchanté à ses premiers mots… Il me dit…. Laure, j’ai rencontré une femme merveilleuse… Belle et intelligente, douce et pourtant si forte… Laure je l’aime…Je veux qu’elle soit mienne… Là tout s’est effondré dans l’impulsivité… J’ai juste répondu tant mieux pour vous votre Grâce, Soyez heureux ! Dans un éclat de rire, il m’a pris les mains… Me fixant délicatement… Sa réponse fut… C’est toi Laure… Je t’aime ! J’ai cru mourir sur place, entre l’envie de lui sauter au coup et de l’égorger de mes propres mains ! Oui j’avais beaucoup moins de retenues !

Un petit rire se fit alors entendre…

J’ai accepté mais un souci perdurait… Il était noble moi non… Alors il a pris les devants, allant trouver le Duc à l’époque Fabien pour dire que je méritais un fief pour tout ce que j’avais fait pour Polignac et le BA… Je l’ai eu… Chamalières fief de mérite ! Voilà pourquoi je porte un intérêt particulier à cette terre, celle qui m’a permis de devenir Laure de Troy ! Il est redevenu Duc du BA… Moi Juge… Et nous avons pu nous marier à Paris, Notre Dame le 21 Juillet… Un jour merveilleux ! Magique ! J’épousais mon Duc ! Je suis venue m’installer à Souvigny, avec mes enfants… Et après tu connais la suite… Nous t’avons eu… Puis Hector…

Puis l’esprit qui repart à sa présence ici… Arthur… Lui savait comment faire pour la blesser et la repousser dans ses retranchements, lui seul avait cette faculté de la désarmer complétement… Lui seul savait… Et ça elle le redoutait ! Ravalement de salive… Elle pivote à nouveau en direction d’Helo,

Voilà ! Tu dors pas encore ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloise.Victoire
A marier !!!
A marier !!!


Age RP : 17 ans
Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 3
Titres et fonctions:

MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Jeu 18 Juil - 18:26

Elle etait la, juste a coté de sa Mère, les yeux dans les yeux. C'etait un moment si rare entre les deux . Un moment d'echange Mère -Fille comme elle aimerait en avoir tout les jours. Simplement se poser la et discuter.  Pourtant Heloise adorait sa Mère, et plus que cela. Elle essayait parfois d'etre un peu plus femme, alors qu'elle ne demandait parfois qu'un simple calin. Elle l'ecoutait attentive, souriant parfois, faisant la moue d'autre fois et meme faillit s'etouffer en attendant l'histoire du couple blanche-Papounet.. Cependant, mis a part ses iris qui s'ouvrirent version fin du monde, aucun son n'interrompit le discours.

Et elle ne fut pas déçue, l'histoire de la demande en mariage la fit rire doucement. C'etait du papoune tout craché ca ! La faire quasi mourir de peur puis lui sortir la plus belle declaration d 'amour au monde.


Dormir?? Oh non ! Je vous imaginais tout les deux a Notre Dame, c'est si grand, .. si beau. J'aurai voulu vous voir la bas.. dis moi Maman tu as encore ta robe de mariage? tu veux bien me la montrer?


Puis un peu moins joyeuse, la regardant mi severement, mi suppliant.

Maman.. Tu veux que j'aille chercher Papa? Tu sais .. je ne pense pas qu'il se rende compte combien Arthur peut faire mal. Moi maintenant je le laisse criser dans son coin en acquiescant a tout. Tu vois la, c'est quasi il me reproche de vouloir etre son temoin. Et bien je lui laisse le choix de changer .. Je crois qu'en fait se battre contre lui, ca  lui  fait plaisir.. Peut-etre qu'il veut nous tester mais j'ai passé l'age !

Comment ca elle n'a que 15 ans !

Je ne suis plus une enfant et il est temps qu'Arthur se comporte en homme et pas en .. en..... Monstre. Il faut qu'on arrete de reagir comme si ils nous faisait mal a chaque fois, je ne sais pas ce qu'il veut mais .. Mais la je dis stop ! Donc soit on rentre toute les deux et si Arthur t'embete je lui met mon poing dans la figure , soit j'amène Papa ici et vous discutez. Car tu vois tout le bonheur que vous avez depuis des années je ne laisserais personne le briser et surtout pas mon irascible frère !

Elle se redressa sur le lit puis se leva restant debout dessus.

Je le pourfendrais de mon... euh .. Retirant une epingle a cheveux , elle se mit en garde .. Ah ah Arthur tu embete maman?? Je te pique le fessier !! Riant de sa betise elle retomba dans le lit pour se nicher contre sa Mère esperant que celle ci veuille bien rentrer ou faire venir Le Papounet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un château se dessine à l'horizon   Aujourd'hui à 13:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un château se dessine à l'horizon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Seigneurie de Chamalières :: Domaine de Chamalières :: Forêt de Chamalières-
Sauter vers: